4ème recensement des É.U., 1820

Paroisse de Matawasca (Madawaska)

Comté de Penobscot, Maine &
Comté de York, Nouveau-Brunswick

 

English

Comprend les communautés sur les deux rives de la vallée supérieure de la rivière St-Jean, actuellement aux comtés d'Aroostook, Maine, et de Madawaska, Nouveau-Brunswick

NB: Ces retours se manquent de la copie microfilm du recensement de 1820.  Cette transcription est originaire d'une autre source.  J'explique ci-dessous.

Les retours de 1820 de Houlton et de New Limerick (actuellement au comté d'Aroostook; en 1820 au comté de Washington) aussi se manquent de la copie microfilm.  Je les ai trouvés dans la même source; pour les transcriptions de ces retours cliquetez sur le lien.



Information sur le recensement américan de Madawaska

Le recensement de 1820 était la quatrième énumeration des inhabitants de la nouvelle république, mais le premier fois que le gouvernement américain a dénombré officiellement les inhabitants de la région contestée qui s'appelait Madawaska (écrit "Matawascah" ou "Matawasca" dans les retours du recensement).  Les retours de Matawasca faisaient partie des retours du comté de Penobscot, Maine. Jusqu'à 1842, le Madawaska était une territoire disputée entre les États-Unis et la Grande Bretagne (information sur le conflit de frontière). Le gouvernement des États-Unis prétendait qu'il n'avait pas dénombré les inhabitants de Madawaska aux recensements précédents à cause du fait que la frontière exacte entre le Maine et le Nouveau-Brunswick n'etait pas arpentée jusqu'en 1817-1818. Ce levé était le resultat des négotiations entre les É.U. et la Grande Bretagne, et de la traité qu'ils ont conclus à Ghent en 1814.  Le gouvernment américain prétendait que:

"[Great Britain's] right to the possession of the Madawaska Settlement was not called in question, or even alluded to at Ghent, because it had not been ascertained at that time, whether that settlement lay East or West of the line drawn due North from the source of the St.Croix [the border agreed upon in 1783]. That line was not surveyed till the years 1817-1818: and this is also the reason why the inhabitants of Madawaska were included in the American Census of the year 1820, and not in that of the year 1810." Source: "Definitive Statement of the United States...", p.59. "Le droit [de Grande-Bretagne] à possession de Madawaska n'etait pas remis en question, ni même mentionnait à Ghent, parce qu'on n'avait pas encore à ce temps vérifié si la colonie se trouvait à l'est ou à l'ouest de la ligne de la source de la rivière St-Croix [la frontière acceptée en 1783]. Cette ligne n'était pas levée jusqu'en 1817-1818: ça explique aussi pourquoi le recensement américain de 1820 comprend les inhabitants de Madawaska, qui n'étaient pas inclus dans le recensement de 1810." Source: "Definitive Statement of the United States...", p.59.

La rive nord de la rivière St-Jean (actuellement Nouveau-Brunswick) s'inclut aux recensements américains jusqu'à 1842, quand le conflit était finalement resolu par le Traité de Washington (les américains l'appelent le Traité Webster-Ashburton).

La copie microfilm du recensement américain de 1820 au comté de Penobscot (microfilm no.M33, bobine no. 38) n'inclut pas les retours de population de la colonie de Madawaska (l'introduction aux retours du comté de Penobscot dans le microfilm note, sur page vi, que "Pour le comté de Penobscot, la récapitulation de l'état de Maine donne le total pour la sous-division de Matawasca, mais on n'a pas trouve les retours mêmes").  On lit la même note dans l'introduction des retours de Holton Plantation et New Limerick, au comté de Washington (bobine no.M33-37, p.vi); Matawasca, Holton Pltn. et New Limerick étaient les seuls endroits énumérés par True Bradbury, et il semble qu'ils sont aussi les seuls endroits dont les retours sont manquants de la copie microfilm. En effet, la page des récapitulations (qui donne les totals pour chaque municipalité) inclut Matawasca, Holton Plantation, et New Limerick (bobine no. M33-37, page 350), mais dans la marge quelqu'un a écrit, a côté des noms de ces trois municipalités: "Missing M.C.O. 2-24-1917" ("Manquant M.C.O., 24 févr. 1917"), qui indique que ces retours se manquaient au moment qu'on les cherchais en 1917.  (Pour les informations sur Matawasca dans le microfilm, allez ici.)

Qu'est-ce que c'est passé avec ces retours manquants?  Il semble certain que les retours des endroits énumérés par True Bradbury se manquent de la copie microfilm parce qu'ils étaient enlevés des archives du recensement pour la documentation présenté par les É.U. en 1829, une partie de l'arbitrage du conflit de frontière de 1831 faite par le Roi des Pays-Bas.

En effet, une copie des retours de 1820 de la paroisse de Matawascah (Madawaska) (comme aussi de Houlton Plantation et New Limerick Plantation), faisait partie de la documentation que les É.U. ont soumis en 1829 pour l'arbitrage. Il semble probable que les retours originaux se trouvent actuellement dans les archives nationales américains, avec les documents liés à l'arbitrage de 1831, ou au Traité de 1842 qui a enfin décidé le conflict de frontière entre le Maine et le Nouveau-Brunswick.


À l'été de 2003 je suis allé à Washington, DC à la recherche des retours originaux, aux Archives Nationales. Aux archives j'ai recherché dans les documents du Départment d'État liés au conflit de frontière. J'y ai trouvé le manuscrit, écrit à la main, du document publié cité ci-dessus, la source de ma transcription du recensement de 1820.  Parmi les papiers était une copie des retours de Madawaska, Houlton, et New Limerick.  La copie était faite en 1828 par le Greffier du Court fédéral pour le District de Maine (ou étaient déposés les retours originaux du recensement de 1820).  Cette copie était envoyée à Washington pour inclusion dans la documentation qu'on préparait pour l'arbitrage.

Ce document est une copie écrite à la main, copiée de l'original et comme tel certifiée.  J'inclus le texte de la certification à la fin de la transcription des retours de Madawaska.  Nous apprendons de cette certification qu'une copie originale des retours existait au District Court de Maine en 1828.  Nous apprendons aussi que le Département d'État n'avait pas l'original des retours, mais a utilisé une copie. J'estime que le gouvernement britannique aussi a demandé une copie de ces retours pour sa propre documentation liée à l'arbitrage.

Soit donnés ces faits, il semble probable que les retours de 1820, après qu'ils étaient enlevés en 1828 pour la documentation de l'arbitrage, n'étaient pas remis au lieu original au District Cout.  Par conséquent, quand les retours du recensement étaient envoyés à Washington (après 1828), les retours de Madawaska, Houlton et New Limerick n'étaient pas inclus.  Il reste inconnu si ces retours sont toujours quelque part à Maine.  Je continue à rechercher ce fait.

J'ai comparé la copie écrite à la main à la version publiée, et j'ai mis à jour la transcription en ligne pour qu'elle reflète la copie originale (j'ai trouvé 5 erreurs dans la version publiée).

Je voudrais remercier le personnel des Archives nationales des États-Unis à College Park, Maryland, Washington, DC, et Waltham, Massachusetts, de m'avoir aidé dans ma recherche.  Merci surtout à Michael Hussey, Connie Potter, et Walter Hickey.


Puisque les États-Unis ont prétendu à Madawaska sur les deux rives de la Rivière Saint-Jean, ce recensement de Madawaska comprend les communautés sur les deux rives (les recensement américains de 1830 et 1840 comprend aussi les communautés actuellement au Nouveau-Brunswick). Le recenseur était True Bradbury, qui apparement a fait ses fonctions sans que les autorités britanniques lui empêchaient (bien que c'est possible qu'ils n'étaient pas conscients de ses activités). En plus de la paroisse de Matawascah, Bradbury a énuméré aussi Houlton Plantation et New Limerick Plantation, dont les retours étaient inclus dans l'annexe du Definitive Statement of the United States (Communiqué définitif des États-Unis).

La colonie de Madawaska avait une population de 1,114; les retours de Madawaska étaient inclus dans les retour du comté de Penobscot.

Puisque la copie des retours dans ce document n'indiquait pas le numéros de pages, ni les numéros de lignes, rélatif au reste du recensement du comté de Penobscot, les numéros de pages et de lignes dans cette transcription ont seulement pour but la référence.

À Madawaska en 1820, il y avait 72 personnes qui étaient décrits comme "étrangers, pas naturalisé" ("foreigners, not naturalized"). Ci-dessous sont les détails de la population, par âge et sexe:

Âge

 Mâles:

 Fémelles:

0-10 ans

 222

 193

10-16

  134

102

16-18

 57*

(pas énuméré séparément)

16-26

  116

85

26-45

 105

88

45 +

 45

24

Total

622

492

Les mâles agés 16-18 ne sont pas ajouté au total; ils sont déjà inclus dans la catégorie "mâles agé 16-26"

La "Récapitulation", qui liste les totals de tous les comtés et townships de Maine dans le recensement de 1820, contient d'autres informations sur Madawaska: il n'y avait pas de personnes libre de couleur dans la paroisse; il y avait 500 personnes qui étaient "engagé en agriculture", mais il n'y avait pas de personnes engagé ni en commerce, ni en industrie.

La Récapitulation inclut aussi une note à côté de Madawaska:

"A French Settlement near Canada, 40 miles on the River, about 200 miles from any Town in Maine, from which there is no way to "Matawasca" but from "St.John's" in New Brunswick, up the River St.John's, a way very circuitous. The French have supposed they were in Canada. It is probable the county line (when run) dividing the counties of Penobscot and Washington, will divide this settlement. This line, I am informed, was never made or run." "Une colonie française près de Canada, 40 milles sur la rivière, à peu près 200 milles loin de toutes villes à Maine, duquel il n'y a pas de route à "Matawasca" sauf de "St.John's" au Nouveau-Brunswick, remontant la Rivière St-Jean, une route très indirect. Les français croient qu'ils sont au Canada.  C'est probable que la frontière qui sépare les comtés de Penobscot et de Washington (une fois levée), divisera cette colonie.  Cette ligne, on me dit, n'était jamais faite ni levée."


Allez à la transcription


Si vous avez d'autres informations au sujet du recensement de 1820 de Madawaska,

La citation complète de la source de cette transcription: "Appendix L, Extract from the Census of the United States, for the Disrict of Maine, in 1820," dans Definitive Statement, on the part of the United States, of the Case Referred, in pursuance of the Convention of the 29th September, 1827, between the said States and Great Britain, to His Majesty the King of the Netherlands, for his decision thereon. (Washington: Office of the United States' Telegraph, 1829), pp.349-354.

La copie originale écrite à la main de cet annexe se trouve dans les Archives Nationales des États-Unis, Record Group 76, PI 170, Entry 66, Box Number 13, "Appendix to the US Definitive Statement." Le document particulier est intitulé "Extract from the Census of AD 1820." Ce document se trouve dans le bureau des Archives Nationales à College Park, Maryland.

Source de la "Recapitulation": Appendix No.39, "Extracts from the Census of the United States for the Years 1810 and 1820, published by authority of an Act of Congress," in First Statement on the part of Great Britain, according to the Provisions of The Convention Concluded Between Great Britain and the United States, on the 29th September, 1827 for Regulating the Reference to Arbitration of the Disputed Points of Boundary under the Fifth Article of the Treaty of Ghent (1829), p.287. La Récapitulation est aussi dans la copie microfilm du recensement américain de 1820 de l'état de Maine, numéro 33, bobine 37, pages 350 et 382.

Autres sources: Raymond, p.353; copie microfilm du recensement des États-Unis de 1820, état de Maine, comté de Penobscot, bobine M33-38; comté de Washington, bobine M33-37.

Avec tous mes remerciements à Craig Walsh, qui m'a aidé à trouver cette source du recensement de 1820 de Madawaska.


Ces pages contiennent une transcription d'une transcription publiée dans le "Definitive Statement of the United States..." cité ci-dessus.  J'ai transcrit les noms exactement comme ils sont écrits dans les retours; ça veut dire que les erreurs des recenseurs sont réproduits dans la transciption. Le recenseur apparement ne savait pas français; donc, il a mal écrit la plupart des noms français.

Pour information sur les noms français qui étaient mal écrits, voir ma page sur Noms français dans le recensement américain de 1820 de Madawaska.

Si vous avez des informations sur des personnes dans le recensement, écrivez-moi et je l'ajouterai.


Signez le nouveau livre d'invités

Visitez le Forum de discussion du site web


Retour à la page d'accueil de La vallée supérieure de la rivière St-Jean

Conditions d'utilisation

Mise jour le 22 janvier 2005
©2005 C. Gagnon